Bruce Lee , Self Défense , Cannes , Jeet Kune Do

JEET KUNE DO

BRUCE LEE  

Le jeet kune do, littéralement « la voie du poing qui intercepte », que l'on abrège JKD est « simple, direct et non classique », selon son fondateur. Le principe est d'intercepter les mouvements de l'adversaire avant qu'il ne touche, d'arriver premier en partant second ; il n'y a pas de blocage ou de réponses en deux ou trois temps (le blocage et la frappe sont toujours simultanés) mais bien un seul mouvement/réponse exécuté dans le même temps, soit la réponse la plus directe atteignant le ou les adversaire(s) grâce à un minimum de mouvements.

1. En attaque comme en défense, une structure basée sur l'économie de mouvement.
2. La souplesse et le "naturel-maitrisé" pour l'arsenal total du corps.
3. La rupture dans le rythme, le demi-temps, les rythmiques "un temps-un demitemps" ou trois temps-un demi temps.
4. Le "mouvement direct du Jeet Kune Do" en attaque et en contre-pouvoir lancer ses coups directement sans notion de replacement.
5. Une façon de faire sans à coup, un schémas tactique offensif simple et imprévisible.
6. Une grande maitrise du corps à corps: Enchainements de coups rapides et préçis; projections; saisies; immobilisations.
7. Derrière les mouvements du corps, toujours présent, un entrainement à "la permanence d'une expression de soi".
8. Une position bien équilibrée dans l'effort et le mouvement, en permanence.